Flêche

sculpture bois

Exposé à la Galerie Vingt Neuf, Paris, mai 2012.
Photo Xavier Granet
Merci à Christine T pour son œil lumineux et Stéphane V pour son travail rigoureux (c'est lui qui a fait tous les socles en métal)...

Des armes, des chouettes, des brillantes,

Des qu'il faut nettoyer souvent pour le plaisir

Et qu'il faut caresser comme pour le plaisir

L'autre, celui qui fait rêver les communiantes


Des armes bleues comme la terre,

Des qu'il faut se garder au chaud au fond de l'âme,

Dans les yeux, dans le coeur, dans les bras d'une femme,

Qu'on garde au fond de soi comme on garde un mystère


Des armes au secret des jours,

Sous l'herbe, dans le ciel, et puis dans l'écriture,

Des qui vous font rêver très tard dans les lectures,

Et qui mettent la poésie dans les discours.


Des armes, des armes, des armes,

Et des poètes de service à la gâchette
Pour mettre le feu aux dernières cigarettes

Au bout d'un vers français brillant comme une larme.



Léo Ferré

Flêche Flêche